« Voir plus de campagnes

Dôme C et l'IAGP

1974-76-78

En 1969, l’IAGP (International Antarctic Glaciological Project) est le premier programme scientifique réalisé en Antarctique après l’Année Géophysique Internationale (1957-58). Fortement soutenu par le Français Georges Laclavère, un des pères de la recherche en Antarctique, il associe Australiens, Russes et Français pour conduire des raids à partir de leur bases respectives, Casey, Mirny et Dumont d’Urville jusqu’à la base soviétique de Vostok. Les recherches sur le terrain dans des conditions difficiles ont duré près de 10 ans depuis1971, réunissant aussi les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon, dans une vaste collaboration internationale.

  • Dôme C et l'IAGP : Vers Dôme C
  • Dôme C et l'IAGP : C-130
  • Dôme C et l'IAGP : Départ pour le Dôme C
  • Dôme C et l'IAGP : Mesures dans le blizzard
  • Dôme C et l'IAGP : En route vers le Dôme C
  • Dôme C et l'IAGP : Succès du forage : foot & fumigenes

Les caractéristiques du site du Dôme C obtenues sur le terrain, enrichies par les profils d’altitude et épaisseurs de glace observés par avion grâce à la nouvelle technique des sondages radars dont disposent alors les glaciologues, ont suscité beaucoup d’intérêt. Une première campagne de reconnaissance est donc organisée en 1974 depuis Mac Murdo avec un avion de l’US Navy déposant là une petite équipe comprenant 4 Français, 1 Américain et 1 Russe, pourvue de tentes et de petits tracteurs mobiles équipés de skis, les « skidous ». Les observations obtenues indiquent une faible accumulation annuelle de la neige et une vitesse d’écoulement réduite ;  de plus, la glace reposant sur le socle rocheux est d’une grande épaisseur. L’analyse isotopique des prélèvements réalisés sur le terrain confirment aussi l’intérêt du site. Avec l’appui des Américains qui assureront le nécessaire support aérien, nous planifions une campagne de forage ; un projet remis « sine die » avec la perte de deux avions qui s’écrasent au sol lors de l’évacuation des participants à cette première campagne d’exploration.

Il n’y aura pas de mort mais il faudra attendre 3 années pour que, fin 1977, les Américains débarquent au Dôme C des tonnes d’équipement avec notre équipe de 13  personnes  comprenant foreurs, techniciens et chercheurs, dont pour la première fois une femme, un docteur et un cuisinier qui rendra plus civilisée l’ambiance dans notre équipe.

  En quarante-cinq jours, travaillant jour et nuit, les foreurs descendent à plus de 900 mètres de profondeur, après avoir vaincu bien des difficultés. Nous étudions sur place les cristaux de la glace et découvrons que leur taille reflète l’évolution du climat, leur croissance étant plus rapide en période chaude que froide Cette carotte de glace permettra de caractériser le climat et la composition de notre atmosphère sur des dizaines de milliers d'années, notamment durant la fin du dernier âge glaciaire que la Terre a connu, il y a 20.000 ans, et l’entrée dans le climat plus chaud de l’Holocène que nous connaissons depuis 10 millénaires.

Avec la parution des résultats nous entrons dans le Gotha des climatologues du passé.

Liens des sites préférés